La fabrication additive au service des réacteurs nucléaires

Pensez-vous que à l'avenir une centrale nucléaire sera-t-elle imprimée en 3D ? 

C'est ce que cherche à faire une entreprise nommée BWX Technologies. Mais un problème de taille se pose, comment des matériaux imprimés en 3D vont-ils résister face aux hautes températures présentes dans les réacteurs ? En effet les matériaux que nous connaissons qui peuvent être imprimés en 3D possèdent une résistance qui dépasse rarement les 150°C, certains vont jusqu'à 300°C mais cela est bien plus faible que ce que nous pourrions trouver dans un réacteur nucléaire. l'équipe a alors développé un nouveau matériau extra-résistant à la chaleur, en effet il pourrait être résistant jusqu'à 1482°C, c'est une prouesse technologique extraordinaire. Pour cela, les chercheurs se sont basés sur un alliage haute température, puis ils ont rajouté à cela un matériau réfractaire. Cette nouvelle technologie serait très attendu dans le domaine du nucléaire car cela permettrait d'avoir des pièces plus résistantes, qui auront donc besoin d'une maintenance diminuée et cela diminuera alors le coût d'entretien d'une centrale nucléaire tout en améliorant son rendement électrique ainsi que sa longévité. 

 

Pour en savoir plus : L'impression 3D dans la conception d'un réacteur nucléaire - 3Dnatives